ArtéNîmes

MUSÉE DES BEAUX ARTS

Dsc 0467 2

Créé dans la Maison Carrée en 1821, le premier Musée de Nîmes regroupe avec les sculptures romaines et les collections d'Antiques, les premières peintures contemporaines (puisqu'elles provenaient des précédents Salons comme le Locuste de Sigalon, ou le Cromwell de Delaroche) auprès de peintures anciennes issues des confiscations révolutionnaires.

Le projet d'un Palais des Arts ayant été abandonné au profit du Lycée Daudet en 1883, un musée provisoire fut construit dans le quartier neuf de la gare, pour abriter la collection de peintures, devenue trop importante pour contenir dans la Maison Carrée - désormais dévolue aux Antiques - après le legs de Robert Gower en 1869.

Ce musée provisoire fut remplacé sur le square de la Mandragore par l'édifice actuel, grâce à un concoursorganisé en 1902.
En effet il fut construit de 1903 à 1907 suivant un programme préétabli pour cet usage : servir d'écrin aux oeuvres d'art par l'architecte nîmois Max Raphel, lauréat du concours pour la construction du musée en 1902.


C'est un bâtiment moderne qui se cache sous un habillage décoratif : sculptures ornementales, ferronneries, stucs et mosaïques ; mais le métal et le verre des charpentes et des verrières, les planchers de béton et d'acier, sont autant d'innovations techniques.

Cet esprit novateur se retrouve en 1987 dans la rénovation spectaculaire due à Jean-Michel Wilmotte, qui signe là sa première intervention muséale.
Il la définit comme "un vrai coup de clarté ", mise au service des oeuvres exposées.
La disposition du musée reprend le parti architectural adopté quelques années plus tôt pour les musées de Lille et de Nantes. Comme ces deux bâtiments, le musée de Nîmes comprend un atrium central entouré de deux niveaux de galeries d'exposition avec un éclairage zénithal.
L'architecte a réservé une place de choix à la superbe mosaïque antique - figurant le mariage d'Admète - découverte à Nîmes en 1883, dans l'Atrium.


Le musée des Beaux-Arts de Nîmes peut s'enorgueillir d'avoir été conçu et édifié spécifiquement comme musée.

 

La Collection

© Florent Gardin, 2013                       

©Musée des Beaux-Arts               

© Florent Gardin, 2013

La collection a été rassemblée à partir de 1824, dans la Maison Carrée, grâce à une politique d'acquisition ambitieuse relayée par des envois de l'Etat.

Plusieurs collections privées vinrent ensuite augmenter ce fonds initial : principalement les legs de Robert Gower en 1869 - qui affectionnait particulièrement la peinture italienne - et de Charles Tur en 1948.

Dons d'artistesd'amateurs ou de particuliersdépôts du musée du Louvre
et acquisitions portent aujourd'hui à 3800 le nombre d'oeuvres conservées.

Lgalerie inférieure offre un parcours de 3 salles de tableaux italiens du XIVe au XVIIIe siècles (Bassano, Lelio Orsi, Fontata, Andea della Robbia).

Lgalerie supérieure composée de salles, abrite d'une part les peintures flamandes et hollandaises du XVIe et XVIIe siècles (Rubens, FabritiusCoeke, Duck), d'autre part les peintures françaises du XVIIe au XIXe siècles (J.F. deTroy, Subleyras, Sigalon, Delaroche).

L'Atrium, présente les grandes toiles du cycle de l'histoire de Marc-Antoine et Cléopâtre, par le peintre Charles Natoire au milieu du XVIIIe siècle.

 

La visite

© Florent Gardin, 2013                      

© Florent Gardin, 2013                         

© Florent Gardin, 2014                         

Le parcours chronologique permet de découvrir les oeuvres des écoles italiennes du XIVe au XVIIIe siècle (Giambono, Bassano, Preti) ; du Nord du XVIe au XVIIIe siècle (Bramer, Rubens, De Heem, Both, Pynacker) et française du XVIIe au XIXe siècle (Chaperon, Reynaud Levieux, Boucher, De Troy, Natoire, Sigalon, Delaroche).

Désormais la dernière salle de ce parcours est consacrée aux peintres paysagistes de provence, à partir du milieu du XIXe siècle.


Le musée intègre la plus belle mosaïque romaine découverte à Nîmes, figurant le Mariage d’Admète.
Le tondo Foulc du XVe siècle – Madone en faïence par Andra della Robbia – constitue le joyau du musée.

Le musée offre de nombreuses visitesconférencesanimations culturelles qui permettent de découvrirles collections.

Voir rubriques : Les rendez-vous 

Voir page Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mus%C3%A9e_des_beaux-arts_de_N%C3%AEmes